Un peu d’histoire…

Guerre franco-allemande de 1870


Lieu d’intenses combats pendant la bataille de Sedan en 1870. Le 1er septembre 1870 voulant briser l’encerclement du plateau d’Illy au nord ouest de la citadelle de Sedan. Les cavaliers du général Margueritte, malgré plusieurs charges héroïques n’y parvinrent pas. Ce qui provoqua une exclamation du roi Guillaume de Prusse qui observait le déroulement de la bataille depuis une colline du village de Frénois, il aurait dit « die tapferen leute » (que l’on peut traduire “les braves gens”). La colline d’où sont partis ces chasseurs d’Afrique a repris cette exclamation comme lieu-dit. L’échec de ces charges entraîna le repli en désordre des troupes françaises à l’intérieur du château de Sedan. Voulant éviter des massacres inutiles, surtout de populations civiles, Napoléon III fit hisser le drapeau blanc et accepta la reddition de la ville. Napoléon III fut fait prisonnier avec ces troupes ce qui provoqua la chute du Second Empire.

Seconde Guerre mondiale


Le 12 mai 1940, lors de la bataille de France, Floing est prise par les Allemands de la 1re Panzerdivision1 de Friedrich Kirchner, une division du XIX. Armee-Korps (mot.) de Heinz Guderian. Floing est le lendemain matin tenue sous le feu de l’artillerie française (principalement du 110e régiment d’artillerie lourde hippomobile) qui tire sur les concentrations de troupes allemandes, lesquelles se préparent à franchir la Meuse. Pour cela, les Allemands utilisent l’usine de l’Espérance, situé à Gaulier et aujourd’hui disparue, comme base de départ pour lancer leur attaque car elle leur fournit une certaine protection contre l’artillerie française. L’attaque du Schützen-Regiment 1 (infanterie de la 1. Panzer-Division) aidé du II./Infanterie-Regiment Grossdeutschland (II./IRGD) débute à 15 h le  après un intense bombardement aérien. Appuyés par leurs nombreux chars et leurs canons de 88 mm, les Allemands réussissent avec succès à franchir la Meuse sous le feu affaibli du II/147e régiment d’infanterie de forteresse (capitaine Carribou) tenant plusieurs blockhaus. Les Allemands poursuivent leur attaque pour agrandir une tête de pont, bientôt élargie sur ses ailes par le succès des deux autres divisions de Guderian à Wadelincourt et Donchery.

Une fois la traversée de la Meuse réussie, les pionniers du Pionier-Bataillon 37 et du Pionier-Bataillon 505 construisent un pont de bateaux, opérationnel avant minuit à Gaulier, qui permet à l’artillerie puis aux chars de la Panzer-Division de se déployer sur l’autre rive dans la nuit, ils contribueront à la percée de Sedan qui aboutira à couper la France et son armée en deux, l’entraînant dans l’une des plus grandes défaites militaires de son histoire.

M108/9 14.5.1940 1. Panzer Reg. geht auf Pontonbrücke in Floing über die Maas, bei Sedan [Heeresfilmstelle Spandau-Ruhleben]

Pont flottant de l’armée allemande à Floing le 14 mai 1940. Une ambulance chenillée allemande croise des prisonniers français.

Source photos : M108/9 14.5.1940
1. Panzer Reg. geht auf Pontonbrücke in Floing über die Maas, bei Sedan
[Heeresfilmstelle Spandau-Ruhleben]

Patrimoine

Monuments


Ayant une histoire de batailles Floing abrite sur son territoire :

  • pour la guerre de 1870 :
  • Le cimetière avec des tombes allemandes et françaises ;
  • La nécropole nationale qui accueille des soldats tombés pendant la Seconde Guerre mondiale;
  • Le monument aux morts des deux derniers conflits mondiaux;
  • Église Saint-Remi, fortifiée xviiie siècle.
  • Chapelle Notre-Dame de la Consolation, xviiie siècle Vierge à l’enfant.

Rendez-vous dans notre rubrique Tourisme