La grotte de Gaulier


grottegaulier

La grotte de Gaulier a été le théatre d’un massacre.

Le 29 août 1944, les Allemands étaient accompagnés dans leur retraite par des miliciens qui dans un accés de sauvagerie massacrèrent 10 personnes dans cette grotte dont le Docteur François et sa femme.

Un seul survivant de ce carnage, Mr Georges CABLAT qui n’échappa à la mort que par miracle.

en savoir plus…

Le Mémorial des Chasseurs d’Afrique


SONY DSC

Pendant la bataille de 1870, à Floing, les chasseurs d’Afrique (des cavaliers) ont chargé à quatre reprises et se sont fait massacrer. Le souverain germanique Guillaume 1er observait les charges depuis la Marfée et il s’est exclamé devant le courage : »Ah! les braves gens! »

En 1910 a été inauguré le mémorial des chasseurs d’Afrique « Les braves Gens »

en savoir plus…

L’Eglise St Rémi


eglise st remiRemarquable pour son aspect fortifié, cette église est dotée d’un système défensif assez complexe depuis 1606.

Elle sera surnommée « Le Fort de Floing » jusqu’au XIXème siècle.

Si les murs d’enceinte et les tours d’angles ont aujourd’hui disparu, elle conserve un aspect massif mais régulier, qui traduit la force et une grande sobriété.

On peut encore admirer la tour du clocher percée de meurtrières et son choeur, construit comme un château-fort ainsi que deux tourelles à toiture en poivrière.

La chapelle Notre Dame de Consolation


Capture d’écran 2016-08-03 à 16.30.11La Chapelle de Notre-DAME de Consolation s’élève au carrefour de la route de Sedan, du chemin du Culot et du chemin de Glaire.

Ce sanctuaire abrite une Vierge datant du XVIIIème siècle.

On attribue souvent le Mont-Dieu comme le lieu d’origine de cette statue, cependant l’absence de documents la concernant rend la vérification impossible.

Ce qui est certain, c’est qu’elle se trouvait à l’église St Charles de Sedan pendant la révolution. Elle échappa aux destructions de la Terreur par un ouvrier qui la coiffa d’un bonnet frigien. En 1838, le curé de Sedan : l’abbé RAMBOUR en fit don à Floing.

La statue sera conservée au presbytère quelques mois pour être déposée sur une colonne, au lieu-dit la Maladrerie. C’est à la fin de 1839 que l’on érigera une chapelle.

Le chêne brisé


le chene brisé C’est le monument commémoratif de la guerre de 1870 le plus ancien.

Il fut érigé à la fin du siècle dernier par les frères DUC, sculpteurs à Cazal.

Il symbolise la France. Les défenseurs de la patrie sont représentés par la branche cassée sur laquelle pend une couronne.

L’autre branche entièrement coupée symbolise la perte de l’Alsace Lorraine. On peut remarquer également de nombreuses images de paix et d’espoir, comme l’Enfant et la Femme.

en savoir plus…

La statue du Général MARGUERITTE


11807_image_2Suite aux événements de 1870, des cérémonies annuelles avaient lieu à Floing pour rendre hommage aux combattants. Elles rassemblaient les régiments présents le 1er septembre 1870, mais aussi les hautes personnalités régionales et nationales.

Avec le temps, ces fêtes étaient déjà moins fastueuses et n’avaient plus lieu que tous les deux ans. Mais en 1968, on rapatria la statue du Général Margueritte de Kouba en Algérie, en France.

Cette statue colossale de 3 tonnes fut emmenée à Floing par un engin militaire. Elle était alors exposée à Sedan au 12ème Régiment de Chasseurs. Ce fut donc le 29 septembre 1968 qu’eut lieu l’inauguration.

Ce jour de fête se déroula sous la pluie. Les anciens combattants venus de Belgique et de Metz étaient présents, ainsi que les officiels et leurs invités de marque. C’était un détachement du 12ème Régiment des Chasseurs qui rendit les honneurs.

en savoir plus…